top of page
  • Eli0608

Homélie du 3/12/2023

1er dimanche de l’Avent B – 3 décembre 2023

« Restons éveillés car le Seigneur vient »


La lecture du livre d’Isaïe nous ramène à cette époque où le peuple d’Israël était enfin rentré de son exil à Babylone. Alors qu’ils s’attendaient à une période idyllique, voilà que c’est plutôt la division, la corruption et l’idolâtrie qui se mettent à régner. Du coup surgit cette question : cesserions-nous d’être le Peuple de Dieu ? Le Seigneur s’est-il détourné de nous pour de bon ? Pour Israël, cette question était purement et simplement traumatisante. C’est dans ce contexte que s’exprime le prophète. Et nous découvrons aujourd’hui son message : « Pouvez-vous vraiment croire que ce Dieu qui a tant fait pour vous, par amour, voudrait maintenant vous délaisser ? Se serait-il détourné de vous ? N’est-ce pas plutôt vous qui lui tournez le dos et vous écartez de ses chemins ? Faites-lui de nouveau confiance ! »

Tenez bon !

Saint Paul écrit à la jeune communauté chrétienne de Corinthe. Elle a besoin d’être encouragée dans sa foi, car il n’est pas facile d’être disciple du Christ en ces temps troublés, où l’Eglise est totalement minoritaire, et où les chrétiens sont méprisés voire persécutés. Après l’enthousiasme des débuts, ayant reçu le témoignage enthousiaste de la foi de Paul, ces premiers chrétiens ont bien des raisons de se demander si le Ressuscité est vraiment à leurs côtés ou non. C’est pourquoi dans sa lettre, Paul leur redit qu’aucun don de la grâce du Christ ne leur manque. Mais c’est vrai que, bien qu’ayant tout reçu, ils font aussi l’expérience d’une attente : un jour le Christ se manifestera de façon pleine et définitive. Dès lors, la pointe du message de Paul est : « tenez bon ! » Ainsi en est-il de la foi qui habite tous les chrétiens : elle se situe dans cet entre-deux où on sait que le Seigneur est vraiment présent et qu’à la fois on est encore en train de l’attendre. Ce qui nécessite cette persévérance, ce « tenez bon ».

« Veillez »

Au chapitre 13 de l’Evangile selon saint Marc, on se trouve peu avant les jours de la Passion. Rien d’étonnant donc à ce qu’on voie Jésus préparer ses disciples à ce qui les attend : leur Maître va leur être enlevé, sa présence va leur manquer. Il emploie cette image : « vous serez comme des intendants dont le maître est parti en voyage ». Jésus avertit ses amis : ce voyage du maître peut mettre les disciples devant une grave tentation : croire que le maître les a oubliés, qu’il s’est détourné d’eux. C’est vrai : le groupe des Apôtres et les premiers chrétiens après eux seront traversés par des peurs et des doutes, aussi par du découragement et de la lassitude. Alors Jésus insiste : « Veillez ! »

Le pire serait que Jésus veuille offrir aux siens des signes de sa présence, et qu’eux soient assoupis.

C’est alors que, n’ayant rien aperçu, ils en viendraient à perdre la foi. Avec comme conséquences le désespoir et une vie qui se laisse aller, qui s’abandonne au péché. « Veillez ! », martèle Jésus. Il sait que cette persévérance sera vitale.


Discernement

Nous voilà bien préparés à relire nos chemins de foi personnels. Tous sans doute, nous avons connu des moments forts, lumineux, où il a été plus facile de croire et de prier. Et puis, il y a de longues périodes plus ordinaires, avec parfois la tentation de penser que nous sommes loin du Seigneur. Son appel à la vigilance est pour nous en ce début d’Avent. Soyons en éveil ! Découvrons que, malgré l’impression que nous pouvons avoir, le Christ est vraiment à nos côtés, il ne cesse pas de venir. Pour cela, un petit conseil pratique, inspiré de saint Ignace :

ne finissons pas une journée sans nous arrêter pour la relire et y discerner la présence du Seigneur. C’est-à-dire, concrètement : où puis-je repérer, dans ces quelques heures, des instants, même fugaces, où a surgi en moi un rayon de lumière, de paix, de joie intérieure, de justesse ?

Alors nous pourrons nous endormir en disant à Jésus : « Tu es venu sur ma route. Merci pour ta venue. Viens encore, Seigneur Jésus ! »


Eric Mattheeuws


47 vues0 commentaire
bottom of page