Homélie pour l'installation du p Damien 10/09/2020

Mis à jour : sept. 11

Homélie pour l'installation du nouveau curé de Saint- François, le Père Damien Desquesnes

LLN le 6 septembre 2020


La mission du curé de paroisse

Un jour j’ai posé cette question à un acolyte : « Un curé ça sert à quoi ? » Il me répondit spontanément : « Un curé ça sert à danser ». Il n’avait pas tout à fait tort car, non seulement il me voyait danser souvent quand j’étais curé dans sa paroisse natale, mais aussi ma mission de pasteur je la sentais bien comme une danse quotidienne, « danser » ma foi, mon espérance, ma sollicitude pour les paroissiens, danser la présence aimante de Dieu au sein de la communauté,…

Pour être plus précis, le mot curé provient du mot latin cura, qui signifie soin, et par extension administration, sollicitude, voire inquiétude et souci amoureux. C’est ainsi que le curé reçoit mission de prendre soin de ceux qui lui sont confiés : avec sollicitude, « inquiétude » et « souci amoureux ». Le curé est donc Invité à se dépenser avec zèle et générosité au service de ceux et celles qui lui sont confiés, et ce à l’image du Christ Bon Pasteur, qui révèle la miséricorde du Père, en prenant soin de ses brebis. Cette charge s’exerce sous trois aspects complémentaires : enseigner, sanctifier, gouverner.

Enseigner : Transmettre, exposer et rendre intelligible par tous la Bonne Nouvelle du Christ. Faire retentir la Parole de Dieu à temps et à contretemps, pour faire connaître la vérité et la volonté du Seigneur.

Sanctifier : Aider le peuple de Dieu à grandir en sainteté en lui communiquant la vie divine, dans la célébration des sacrements, tout particulièrement l’Eucharistie et le sacrement du Pardon .

Gouverner, non pas à la manière du monde ( sinon parfois il faudrait des mois et des mois pour trouver une bonne coalition) mais organiser la vie de la paroisse dans tous les domaines, aidé par des collaborateurs qui exercent leur sacerdoce baptismal, dans la communion fraternelle.

Il doit en effet rassembler et faire vivre ensemble des personnes très diverses quant à l’âge, aux origines sociales, aux sensibilités, aux parcours spirituels,…LLN en est un exemple éloquent et c’est une richesse indéniable. Le curé reçoit la charge de la paroisse, une portion de l’Eglise voulue par Dieu lui-même , pour être, selon la belle formule du Concile Vatican II, « le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain » (Lumen Gentium, n° 1). En gouvernant, le curé prend bien sûr conseil, écoute ses équipes, ses collaborateurs - merci au bureau des Habitants d’être là - et cherche à savoir quelle est la volonté de Dieu , avec ses fidèles.

Et les conflits, les difficultés de vivre ensemble, comment les éviter, me direz-vous ?

Cher Damien, no stress !

Un enseignant demandait aux élèves : Comment appelez -vous les moustiques dans votre langue locale? Les élèves répondent : Les moustiques, on ne les appelle pas ils viennent tous seuls ! Comment appelons- nous donc les conflits dans nos communautés ? Nous pourrions répondre qu’on ne les appelle pas, Ils viennent tous seuls ! Ce jeu de mot pour dire que nous sommes faibles, nous sommes pécheurs, les conflits font partie de notre quotidien. N’est-ce pas ce que Jésus nous montre quand il dit: « Si ton frère a commis un péché contre toi… »

Guetteur

D’où le rôle de guetteur tel qu’il est souligné dans la première lecture : « Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël » L’hébreux donne plus de possibilités de traduction et l’on peut donc parler de sentinelle , éclaireur, prophète. Le curé est donc appelé à être prophète, guetteur d’espérance, guetteur de solidarité dans les situations difficiles comme la pandémie. Et comme le suggère Matthieu dans le texte d’évangile d’aujourd’hui, guetteur de correction fraternelle, de réconciliation, de vie ensemble où chacun est responsable de la foi, de la vie de l’autre sans cette indifférence qui tue.

Dans un bulletin de liaison d’une paroisse il y avait un dessin humoristique. On y voyait deux femmes observer la sortie d’une messe et discuter. L’une s’étonnait en disant à l’autre : « Pendant la messe tous frères, après la messe , même plus cousins » ! Ici à Saint-François on peut plutôt espérer une fraternité qui perdure une fois passé le seuil de l’église. Nous l’avons entendu, Damien y travaille déjà au milieu de vous, comme les autres pasteurs qui l’ont précédé, chacun avec son charisme. Il y a lieu d’insister sur cette fraternité, car elle constitue à elle seule le premier acte missionnaire : « Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples – dit Jésus - c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jean 13, 35).

Pour le pasteur, gérer les conflits, œuvrer pour un vivre ensemble, ce sera certainement appeler avec courage et persévérance à la conversion. Faire preuve de patience et de miséricorde, conduire à une vie plus digne de l’Evangile. Comme saint Jean-Marie Vianney, patron des curés, avertir charitablement ses frères et leur demander d’abandonner les conduites mauvaises, celles qui conduisent à la mort. Il peut bien sûr attendre de ses paroissiens qu’ils fassent sa joie et celle du Christ Bon Pasteur, en répondant toujours davantage à leur vocation missionnaire, à leur mission de guetteurs, eux aussi.

Cher Père Damien, chers paroissiens de Saint-François, vous êtes donnés les uns aux autres pour que le Royaume de Dieu dégage son parfum de pur bonheur, amour et justice. Un parfum à ne pas confiner dans les seules limites de la paroisse ! Il y a l’unité pastorale qui est en construction ici à LLN, il y a le vicariat, le diocèse, le monde extérieur à nos structures d’Eglise, l’Eglise universelle, le monde entier.

Que grâce à votre nouveau pasteur inspiré par l’Esprit, chacun trouve ou retrouve dans son âme une étincelle de surprise, d’espoir, de confiance, de courage, de foi en la vie. Priez pour lui, afin que tout au long de son chemin pastoral au milieu de vous, il soit chrétien avec vous et puis curé au vrai sens du mot. Dans quelques instants, Damien va proclamer, seul, la foi de l’Eglise. Cela montre qu’il n’est pas seulement dans une fonction, mais d’abord témoin de la foi qu’il proclame. Que notre prière monte vers le Seigneur pour lui et pour tous les habitants de cette paroisse, sans oublier ceux et celle qui le trouveront sur leur chemin de foi et d’humanité.

Prenons soin les uns des autres !

Amen

Salvator Ntibandetse,

Doyen d’Ottignies

64 vues
Contacts
Paroisse Saint-François d'Assise

Avenue Jean-Libert Hennebel, 30

1348 Louvain-La-Neuve

secretariat@paroissesaintfrancois.be

Phone: +32 (0) 10 45 10 85

Missions

Mariages

Funérailles

Baptêmes et autres...

[plus d'informations]

À propos

Découvrir notre histoire ainsi que les membres de l'équipe pastorale actuelle, c'est suivre les pas des premiers chrétiens de la ville de Louvain-La-Neuve...

[plus d'informations]

PAROISSE

SAINT  

FRANÇOIS

Louvain-la-Neuve